11 décembre 2009

Etats d'âme et Etam

Je m'balladais sur l'avenue le coeur ouvert à claquer du fric... Je suis sujette à ce qu'on appelle l'achat compulsif. Par phases, qui correspondent, soit dit en passant, avec mes périodes je-suis-moche-j'ai-rien-à-me-mettre-et-de-toute-façon-rien-ne-me-va, je ressens un besoin qui me prend comme une envie de faire pipi, sauf que ce besoin coûte plus cher que de faire pipi : claquer du fric.

shopping

QUand on a très très faim, on va plus chez Mac Do que chez Cyril Lignac parce qu'on sait qu'on ne va pas vraiment profiter du régal des papilles, quand on a très très envie de dépenser des sous, on va plutôt chez H&M que chez Paul&Joe.

Sauf que tout H&M semblait s'être ligué contre moi en proposant une collection dont pas un article n'a attiré mes yeux gourmands. Mon banquier aurait-il menacé les stylistes en leur demandant de surtout pas s'appliquer pour cette collection ? Bravo Mr B., c'est réussi...

Et comme un pied de nez à Mr B., comme un pied de nez à ces incompétentes de stylistes de chez H&M; comme un pied de nez à Paul&Joe, c'est chez Etam que je me suis dirigée.

Et là surprises, avec un "s" parce que y en a deux : moi qui ne trouve jamais rien, j'ai dégoté un pull ravissant, deux bracelets charmants et un ensemble de lingerie craquant.

L'ensemble fait des fesses toute rebondies, une poitrine délicate, et j'adore le style un peu boudoir sans être vulgos.

Deuxième surprise, le passage en caisse : 98 euros. Ok c'est pas cher pour "tout" ce que j'ai acheté, mais avec ce budget c'est toute ma garde robe pour les 10 prochaines années que j'aurais pu faire chez H&M.

Tant pis, au moins j'ai les fesses rebondies et la poitrine délicate.

Kmille, en mode boudoir

Posté par cherrylane à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Etats d'âme et Etam Je m'balladais sur l'avenue

Nouveau commentaire