11 décembre 2009

Fuis-le il te suit et réciproquement

"Fuis-le il te suit, suis-le il te fuit"... Voilà une phrase que, pendant des années, j'ai gribouillé sur ma trousse en cuir de lycéenne lacérée (la trousse, pas la lycéenne) de coups de ciseaux, au milieu d'autres "Carpe diem" et "J'aimerais être une larme pour naître dans tres yeux vivre sur ta joue et et mourir sur tes lèvres". On ne se moque pas, je suis sure que vous aviez les mêmes.

Bref, contrairement aux deux dernières, ce petit dicton, je le trouve vraiment pas con. Est force est de constater qu'il est vrai.

dispute

Il y en a des choses à dire sur le sujet, et je pourrais y passer des heures. J'y reviendrais bientôt, mais en attendant, quelques réflexions que je me suis faite ces trois derniers jours.

"Tu peux pas essayer de me faire chier ?"

Hier, je prenais un café avec ma copine C. qui m'expliquait que son mec, elle avait peur de le perdre.

Que du coup, à chaque fois qu'ils s'enguelaient, c'est à dire souvent, elle ne pouvais pas s'empêcher de lui envoyer un texto.

Que à chaque fois qu'il pouvait pas la voir, elle disait rien. Que à chaque fois qu'il pouvait la voir, elle était là.

Et elle m'expliquait que son mec lui avait clairement dit : "Tu peux pas essayer d'être moins disponible et de me faire un peu mariner ?" (!!!)

"Je n'en peux plus qu'elle règle sa vie en fonction de la mienne"

Avant-hier dans un café (oui encore) j'ai entendu un mec qui parlait avec ses potes et qui leur disait : "Je vais la quitter ça me gonfle elle a pas de vie quand je suis pas là, elle règle son emploi du temps en fonction du mien."

Bref, c'est triste, mais c'est comme ça : Fuis le il te suit, suis le il te fuit.

Concrètement ça veut dire quoi ?

Ca veut dire que si notre mec tient à nous, il ne va pas nous quitter parce qu'on lui a pas donné de nouvelles pendant deux jours suite à une engueulade.

Ca veut dire que pendant ces deux jours sans nouvelles, Jules (ou Robert appellez le comme vous voudrez) aura eu le temps de réfléchir posément à ce qui s'est passé, parce qu'on le veuille ou non, nous les femmes on peut se prendre la tête dans le métro, devant l'ordi ou en parler avec des copines, eux les mecs, on les adore mais ils font rarement deux choses en même temps.

Ca veut dire que pour être épanouie avec un homme, il faut savoir être épanouie toute seule : non, votre bonheur ne dépend pas que de Jules (Ni que de Robert).

Ca veur dire qu'un homme, comme une femme d'ailleurs, ne peut se sentir bien dans sa relation que s'il sait que le bonheur de l'autre ne dépend pas que de lui (ou d'elle). Sinon ça s'appelle une relation fusionnelle, pour ne pas dire assistée. Or, l'autre n'est pas notre béquille.

Ca veut dire qu'il savoir créer le besoin : laisser à l'autre un peu d'espace, c'est le laisser venir à nous. Accepter son silence, c'est accepter sa différence.

Ca veut dire, pour reprendre une expression de Catherine Bensaïd, ma grande "prêtresse" en matière de relations hommes-femmes, "Contrairement à une relation basée sur le manque, la relation saine est vécue comme un cadeau plus qu'une nécessité : on doit avoir conscience que si la vie est bien plus belle à deux, la vie seule n'est pas un supplice." (voir l'interview réalisée par une journaliste hors-pair :) )

r_conciliation

Votre amoureux est la cerise sur le gâteau, mais vous êtes le gâteau.

Kmille, en mode gâteau.

Posté par cherrylane à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Fuis-le il te suit et réciproquement

Nouveau commentaire